Le réglement

Partager

REGLEMENT INTERIEUR


REGLES DE VIE COLLECTIVE - SECURITE

  •  La politesse et le respect de l’autre sont demandés à tous.
  • Toutes les formes de violences sont explicitement proscrites au collège. Les auteurs d’actes de violence s’exposent à des sanctions disciplinaires et à des poursuites civiles ou pénales. Une mise à pied peut être prononcée immédiatement, et, dans ce cas, les familles s’engagent à venir chercher leur enfant au collège. La reprise normale de la scolarité sera envisagée après un entretien avec le Chef d’Etablissement.
  • Afin de contribuer au maintien d’un climat propice à l’apprentissage permettant à chacun de réussir, et de prévenir ensemble les situations de harcèlement, il est essentiel que les enfants (et les parents) informent l’équipe éducative des attitudes, des propos, des comportements gênants, en particulier s’il s’agit de situations récurrentes. Il est possible d’utiliser pour cela les adresses électroniques figurant dans le carnet de correspondance.
  • La loi s’applique à l’intérieur du collège : toute infraction commise dans l’enceinte de l’établissement relève de l’autorité de Mme ou M. le Procureur de la République qui serait saisi immédiatement. Pour des raisons de sécurité, l’équipe pédagogique se réserve la possibilité de demander à un élève de vider le contenu de ses poches ou de son cartable dès son arrivée dans l’établissement ou dans le courant des activités scolaires.
  • Ainsi, comme la loi le prévoit, l’usage et la détention du tabac et des produits dérivés (y compris cigarettes électroniques) sont interdits dans l’enceinte de l’établissement et à sa proximité.
  • Il est interdit de détenir des objets dangereux (couteaux, cutters, ciseaux pointus…) ou des objets dont l’usage n’est pas strictement nécessaire aux différentes tâches scolaires. L’utilisation de tels objets pour les activités pédagogiques sera systématiquement encadrée par un adulte.
  • L’utilisation et la détention de baladeurs, clés MP3, tablettes, enceintes, caméras portatives… ne sont pas autorisés si leur emploi ne se fait pas à visée pédagogique ou s’il n’est pas encadré par un enseignant.
  • L’usage des téléphones portables est strictement interdit sur les temps de cours. Certains de ces appareils sont capables d’enregistrer des images ou des vidéos. Les infractions éventuellement commises au regard du respect du droit à l’image (art. L226-8 et L335-2 et suivants du code pénal), surtout si ces fichiers viennent à être diffusés, donneront systématiquement lieu à des sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu’à l’exclusion définitive, à des poursuites civiles (pour l’établissement) et pénales (pour les personnels victimes).
  • L’utilisation des téléphones personnels, dans le respect des conditions ci-dessus, est toutefois toléré pour les élèves demi-pensionnaires de 11h55 à 13h50. L’établissement ne pourra pas être tenu pour responsable en cas de vol, de perte ou de dégradation.
  • Les objets utilisés sans autorisation de l’équipe éducative peuvent être confisqués. Dans ce cas, les familles se déplacent au collège pour les récupérer.

Il est formellement déconseillé aux élèves de détenir des objets de valeur (stylos à plume, montre, argent liquide…). Nous attirons l’attention des familles sur le fait que l’établissement ne pourra être tenu responsable en cas de vol, de perte ou de dégradations.

  • Il est interdit aux élèves de détenir des médicaments ou toute autre préparation pharmaceutique. En cas de traitement prescrit, les médicaments à utiliser, la copie de l’ordonnance du Médecin prescripteur ainsi qu’un courrier de la famille autorisant l’utilisation sur le temps scolaire, doivent être déposés au secrétariat, de préférence par les familles.

Par principe, l’établissement ne peut fournir de médicaments aux enfants, sauf si la famille le propose après avoir été consultée, si l’enfant présente un état fébrile ou un léger mal de tête.

  • L’accès à la salle des professeurs et aux locaux administratifs est interdit aux élèves. Les élèves qui souhaitent obtenir la photocopie d’un cours pour un camarade absent le font en fin de journée (récréation de 15h40). Cette disposition ne s’applique pas pour les enfants qui bénéficient d’un dispositif particulier (PAP, PAI ou PPS), qui peuvent se présenter au secrétariat dès que nécessaire. Dans tous les autres cas, y compris durant les récréations, l’autorisation du cadre éducatif ou du chef d’établissement est à demander.
  • Les déplacements dans l’établissement se font dans le calme. A chaque début de demi-journée et après chaque récréation, les élèves se rangent dès le signal sonore, à l’emplacement tracé dans la cour face au numéro de la classe dans laquelle ils doivent se rendre. L’accès des locaux scolaires est interdit durant les temps de récréation.
  • Les transactions commerciales et les échanges sont interdits. Seules les manifestations ayant un but éducatif ou caritatif pourront avoir lieu après accord du Chef d’Etablissement. Dans tous les cas, les familles seront avisées par une circulaire ou au moyen du carnet de correspondance.
  • L’élève est responsable du matériel qui lui est confié dans le cadre des cours. Un comportement raisonnable est attendu également en ce qui concerne la propreté des locaux (utilisation des poubelles, respect du matériel scolaire, utilisation d’encre,…) Il pourra être demandé à l’élève reconnu responsable de dégradations de participer à la remise en état du matériel endommagé.
  • D’une manière générale, les familles peuvent être tenues financièrement responsables du matériel qui est prêté aux enfants, notamment les manuels scolaires qui sont la propriété de l’établissement, les ouvrages mis à disposition par le CDI, les fournitures et le matériel en technologie, en EPS, en sciences…

Chaque manuel scolaire comporte un « code barre » spécifique, qui le relie à son utilisateur. L’ouvrage sera considéré comme égaré s’il y manque cet élément. En cas de perte ou de détérioration hors usure normale, le remplacement de l’ouvrage sera porté à la charge des familles.

  •  A l’inverse de l’exemple malheureux donné notamment par quelques sportifs, nous exigeons des élèves de se débarrasser le cas échéant de l’habitude de cracher sur le sol, dans les locaux de l’établissement bien entendu, mais également sur la cour. Le nettoyage des endroits souillés pourra être demandé.
  • L’utilisation de chewing-gum n’est pas autorisée sur le temps scolaire.
  • Les confiseries (en particulier les sucettes) et les boissons (bouteilles ou cannettes) sont à proscrire pour toute la durée du temps scolaire, sauf lors de pique-niques prévus et encadrés par les membres de l’équipe pédagogique.
  • En cas d’intempéries, il est interdit aux élèves de projeter de la neige ou de jouer à glisser sur d’éventuelles plaques de verglas. La responsabilité des familles sera engagée en cas de manquement à cette règle.
  • Le collège propose aux élèves (avec une priorité pour les élèves demi-pensionnaires) l’utilisation de casiers fermés à l’aide d’un cadenas fourni par les familles. Une circulaire spécifique est remise aux familles en début d’année et une participation aux frais d’entretien est demandée. L’accès aux casiers n’est pas possible sur les temps de cours ni durant les récréations.
  • L’accès aux toilettes n’est autorisé que pendant les temps de récréation. Ces locaux ne sont pas un lieu de stationnement. Il est également demandé de ne pas en gêner l’accès.


USAGE DE LA COUR DE RECREATION

La récréation est un temps de détente pour chaque enfant, qui peut choisir d’utiliser les équipements mis à disposition par le collège (tennis de table, football ou basket). Le matériel mis en commun doit être respecté et remis en place à la fin de la récréation.

L’utilisation du matériel de tennis de table (raquettes, balles) ou de foot (balles spécifiques adaptées) se pratique aux endroits prévus (proximité des tables et à l’intérieur du marquage du terrain).

Il est demandé aux élèves de ne pas venir au collège avec leur propre matériel (ballons, balles de tennis, de tennis de table, etc.).

Les élèves se rangent à l’endroit indiqué (salle de cours) dès la sonnerie.

HORAIRES

Les élèves doivent être présents dans la cour dès 7h55 pour les cours de 8h00
et dès 13h45 pour les cours de 13h50.

Un emploi du temps hebdomadaire est communiqué aux élèves dès leur entrée en classe au début de l’année scolaire. Il doit être reproduit sur le carnet de correspondance et visé par les familles. Le « temps scolaire » est défini chaque lundi, mardi, jeudi et vendredi de 7h55 à 16h45 (ou 17h40 si l’emploi du temps le précise), avec une pause pour les élèves externes de 11h55 à 13h50, le mercredi de 7h55 à 11h55. Il ne sera jamais possible de quitter le collège sans autorisation écrite préalable durant ce temps scolaire.

La prise en charge des élèves sur le temps scolaire est toujours assurée. Toutefois, des modifications ponctuelles de l’emploi du temps peuvent permettre aux élèves d’arriver plus tard (8h55) ou de quitter plus tôt (15H40). Ces modifications sont inscrites au fur et à mesure dans le carnet de correspondance et doivent être validées par les familles, qui indiquent à chaque fois si l’élève est autorisé à sortir. En l’absence de cette indication ou en cas d’imprécision (date, horaire ou signature), il ne sera pas possible à l’élève de quitter l’établissement avant l’heure de fin des cours. Les autorisations de sortie sollicitées par téléphone ne sont pas valables au plan juridique et ne peuvent donc pas être accordées.


Le fait de quitter l’établissement sans autorisation peut entraîner l’exclusion définitive de l’élève. Le Chef d’établissement se réserve en outre le droit de ne pas accorder d’autorisation de sortie, même si celle-ci est demandée par la famille (notamment si le travail scolaire n’est pas à jour ou si le comportement de l’enfant en classe n’est pas convenable).


La possibilité pour un élève d’arriver à 8h55 et/ou de partir à 15h40 pourra ainsi être suspendue, ponctuellement, temporairement ou définitivement par l’équipe éducative, ou à l’initiative du Cadre Educatif, notamment au cas où l’élève n’est pas à jour dans son travail personnel. Il sera fait mention de cette interdiction dans le carnet de correspondance. Cette « suppression des autorisations de sortie » s’impose aux familles.

 

TRAJETS – STATIONNEMENT AUX ABORDS DE L’ETABLISSEMENT

Il est demandé aux élèves de ne jamais stationner, et encore moins de se regrouper, aux abords du collège lors des entrées et sorties, pour ne pas gêner la circulation sur la voie publique.

Les élèves sont responsables du comportement des camarades venus les chercher à la sortie des cours.

Il est interdit aux élèves de stationner dans l’enceinte des installations municipales proches de l’établissement (Centre d’Animation et de Loisirs, Salle des Fêtes, Terrain Sportif Municipal) pour ne pas gêner l’utilisation de ces locaux.

Il est demandé aux familles de veiller à ce que les enfants fassent directement le trajet entre le collège et leur domicile dès la fin des cours, et plus particulièrement le midi pour les élèves externes et à l’occasion d’une sortie anticipée à 15h40. Les familles qui autorisent ainsi les enfants à quitter le collège à 15h40 s’engagent à assurer la prise en charge et le retour au domicile. Il pourra être demandé à un élève encore présent en dehors de ces horaires aux alentours du collège de réintégrer la salle d’étude jusqu’à l’heure habituelle de fin des cours (16h45 ou 17h40).

En cas de difficultés (transports en commun, perturbations diverses…), il est conseillé aux élèves de revenir vers le collège afin d’aviser les familles des troubles rencontrés.

ENTREES ET SORTIES

L’accès à l’établissement se fait par la grille donnant sur le parc municipal, ouverte aux heures d’entrée et de sortie. En dehors de ces heures, et notamment si l’élève est en retard, il faut utiliser l’entrée administrative, située rue Gambetta. De même, les parents qui souhaitent prendre contact avec l’équipe pédagogique doivent se présenter d’abord au secrétariat, et utiliser pour cela l’entrée rue Gambetta.

L’accès au collège est possible à partir de 13h40 pour les élèves externes.


VELOS ET VELOMOTEURS

Les élèves autorisés par leurs parents à se rendre en vélo ou cyclomoteur (d’une puissance inférieure à 50 cm3) au collège doivent déposer leur véhicule au garage, à proximité de la grille d’entrée.

Tout véhicule entreposé doit être en bon état, muni d’une plaque d’identité au nom de son propriétaire, équipé de moyens d’éclairages réglementaires (particulièrement l’hiver) et d’un dispositif antivol qui doit être utilisé. Les utilisateurs de cyclomoteurs doivent être titulaires de leur brevet de sécurité routière et être assurés. Ces véhicules peuvent être contrôlés à tout moment dans l’établissement par les autorités de police.

Pour des raisons de sécurité, il est interdit d’utiliser ces véhicules dans l’enceinte du collège, de même que les trottinettes, patins à roulettes, etc.

Il est rappelé que la circulation des vélos et cyclomoteurs est interdite dans l’enceinte du parc municipal. Ces véhicules doivent donc y être tenus à la main.

L’utilisation d’un casque correctement attaché est fortement conseillée à tous les cyclistes (obligatoire pour les enfants jusqu’à 12 ans, article R431 du code de la route).

L’établissement ne peut en aucun cas être tenu responsable de la dégradation ou de la disparition des véhicules ou des accessoires, particulièrement si le véhicule est laissé au collège en dehors du temps scolaire.

L’établissement se réserve le droit de prendre des sanctions
en cas de comportement irresponsable en matière de sécurité routière,
y compris si ce comportement est constaté hors du collège et de ses alentours.


TENUE VESTIMENTAIRE

La vie collective implique le respect de soi et de l’autre, tant dans les attitudes que dans les apparences. Aussi, nous demandons aux familles d’apporter un soin particulier au respect de ce principe, en ne fournissant pas aux enfants les moyens d’y déroger. 

L’enfant doit se présenter en classe en « tenue de ville » (pantalon à la taille, chaussures lacées, sous-vêtements non apparents …).

Les perçages sont explicitement interdits.

On s’abstiendra également de toute excentricité inutile : maquillage et colorations trop soutenus, coupes « rases », bijoux inadéquats pour les garçons, etc.

Le port de la casquette est strictement interdit au collège ainsi qu’à sa proximité immédiate.

Les élèves doivent également être attentifs aux inscriptions présentes sur certains tee-shirts, blousons ou chemises, susceptibles de heurter la conscience des autres usagers du collège, ou de porter atteinte au caractère propre de ce dernier. (Il est rappelé en outre que les références aux produits stupéfiants sont considérées comme incitatives et réprimées par la loi).


En cas de désaccord sur ces points, l’équipe éducative sera amenée à constater une rupture du contrat d’éducation qui unit l’établissement à la famille : le chef d’établissement aura la possibilité de ne pas accepter l’élève en classe. Il lui sera donc demandé de revenir à son domicile pour corriger sa tenue. En ce cas, les familles seront prévenues par téléphone et il pourra être demandé de prendre en charge l’enfant.

Pour des raisons de sécurité, le port de la blouse est obligatoire en cours de sciences et de technologie lorsque l’enseignant le demande à l’occasion de manipulations de laboratoire. En ce cas, l’oubli de la blouse ne permet pas la participation au cours. Nous demandons de proscrire les inscriptions sur les blouses utilisées en classe. Le prêt de la blouse, même au sein d’une fratrie, est déconseillé pour des raisons d’hygiène.

FREQUENTATION SCOLAIRE - ASSIDUITE - RETARDS

L’élève en retard ne pourra réintégrer le cours que si son carnet de correspondance est complété par la famille et visé par le chef d’établissement ou le cadre éducatif, dès son arrivée au collège. Le cours auquel l’élève n’aura pu participer, en partie ou dans sa totalité, sera rattrapé. Des retards trop fréquents, même motivés des familles, entraîneront des sanctions.

ABSENCES PREVISIBLES

Les familles sont tenues de demander une autorisation d’absence à M. le Cadre Educatif au moins 24 heures à l’avance au moyen du carnet de correspondance. (Voir « demandes d’autorisation d’absence »). La durée prévisible ainsi que le motif explicite de l’absence seront indiqués clairement. Une autorisation d’absence pourra être refusée, notamment si l’élève devait participer à une évaluation à ce moment-là. Il va de soi que l’élève doit prévenir également les enseignants dont il manquera les cours, et que le travail scolaire est à rattraper (voir ci-dessous).

ABSENCES IMPREVISIBLES

Les familles sont tenues de prévenir le secrétariat du collège par téléphone dès la première demi-journée d’absence, avant 10h pour les matinées et dès 13h50 pour l’après-midi.

Afin de pouvoir réintégrer la classe, l’élève doit présenter son carnet de correspondance, signé de la famille (partie « Absences – contrôle de la fréquentation scolaire ») à M. le Cadre Educatif, dès son retour en classe. En principe, il n’est pas possible de participer à un cours si le carnet n’est pas à jour.
Un certificat médical portant mention de la reprise normale de la scolarité devra être obligatoirement joint si l’absence est due à une maladie contagieuse.

Après une absence, même d’une durée inférieure à une demi-journée, les élèves doivent présenter leur carnet dûment signé à chaque enseignant dont ils ont manqué les cours.

Une absence, prévisible ou non, n’est en aucun cas une dispense de travail. L’équipe pédagogique s’efforce de permettre aux absents de récupérer les cours et les devoirs à faire, avec l’aide des camarades de classe. Pour cela, un système de binômes est institué dans les classes. Pour autant, nous insistons sur le fait que c’est l’élève qui a été absent qui est tenu de se mettre à jour. Il lui revient donc de prendre contact avec ses camarades si possible pendant son absence, et de récupérer ou faire récupérer ses cours au collège.

Lorsqu’un élève a été absent (quelque soit le motif) durant une évaluation (devoir surveillé, interrogation écrite, test en EPS…), il pourra lui être demandé de rattraper le contrôle dès son retour en classe, et si besoin sur convocation hors du temps scolaire. S’il n’a pas été possible d’évaluer l’élève de nouveau, l’enseignant pourra décider de sanctionner ce défaut par une note égale à zéro.

Prévention de l’absentéisme :

Les absences non motivées ou dont le motif n’est pas estimé valable, seront systématiquement communiquées aux services de l’Inspection Académique. Une procédure pénale pourra alors, après avertissement, être intentée à l’encontre des familles. Les familles qui seraient amenées à connaître des situations particulières sont vivement invitées à prendre contact avec le cadre éducatif.

RESTAURANT SCOLAIRE

Les familles font connaître au début de l’année scolaire le régime de leur enfant (externe, demi-pensionnaire tous les jours, ou demi-pensionnaire certains jours) au moyen d’une circulaire. Seuls les élèves externes peuvent quitter le collège entre 11h55 et 13h45. Pour faciliter la prise en charge des enfants demi-pensionnaires, il est demandé d’éviter de modifier le régime en cours d’année. Les éventuelles modifications qu’il serait impossible d’éviter sont à indiquer en partie « correspondance » du carnet et à faire valider. Le Chef d’Etablissement se réserve le droit de refuser ces modifications – tant ponctuelles que définitives – notamment dans le cas où l’élève prendrait son repas en ville ou chez un camarade. Il n’est en effet pas souhaitable que les familles autorisent les élèves à prendre leur repas en dehors du domicile : il pourra être demandé en ce cas d’inscrire les enfants au restaurant scolaire ou, si ce n’est pas possible, de revoir la scolarité de leur enfant au collège.

Des aides financières à la demi-pension sont proposées à la fois par la municipalité, par le conseil général et par l’inspection académique. Ces aides peuvent être déclenchées dès la rentrée et tout au long de l’année scolaire si la situation financière des familles les justifie. Un document spécifique est diffusé dès le mois de septembre.

La fréquentation du restaurant scolaire municipal est ouverte à tous les élèves, à qui il est demandé d’être particulièrement attentifs aux règles de sécurité et de discipline, durant les déplacements et durant la prise du repas.

L’éviction du Restaurant Scolaire pourra être prononcée en cas de manquements graves ou répétés.

Il est interdit d’introduire des aliments ou des boissons au restaurant scolaire.

Carte de cantine :

Afin d’optimiser la gestion de la fréquentation du restaurant scolaire, chaque utilisateur doit présenter une carte magnétique à la borne située à l’entrée du collège, qui transmet en temps réel l’effectif quotidien attendu. Cette carte magnétique est à utiliser dès l’arrivée au collège. En cas de dysfonctionnement ou d’oubli, il est impératif de se signaler lors du passage quotidien en classe. Une sanction pourra être prise si ce n’est pas le cas.

Le fait de ne pas utiliser la carte n’est pas un motif d’absence au restaurant scolaire.

Sur instruction expresse des autorités municipales, les élèves qui n’ont pas badgé leur carte et qui ne se sont pas signalés, ne peuvent fréquenter le restaurant scolaire. Les familles s’engagent dans ce cas à venir prendre en charge l’enfant sur le temps du midi.

SANCTIONS

Les sanctions, auxquelles nous nous efforçons de donner une portée éducative, sont :
L’observation dans le carnet de correspondance partie « Remarques sur le comportement »
Le travail supplémentaire : inscrit par les membres de l’équipe éducative sur l’agenda de l’élève, ou transmis à l’élève ou à la famille par courrier.
La retenue : convocation à l’établissement en dehors du temps de classe pour mettre à jour ou effectuer un travail, transmise à l’élève ou à la famille par courrier.
La mise à pied : éviction ponctuelle des cours, qui doivent être rattrapés.
L’exclusion temporaire ou définitive, après avis ou entretien avec la famille.

Un dispositif de suivi est mis en place dans le carnet de correspondance (voir « Observations de l’équipe pédagogique »). Si, malgré ce dispositif progressif, l’élève se montre incapable de se plier aux règles (et/ou en cas de désaccord entre l’équipe éducative et les parents), le Chef d’Etablissement pourra prononcer l’exclusion de l’enfant. Dans ce cas, il sera communiqué à la famille les coordonnées d’un établissement scolaire en mesure de donner une suite à la scolarité obligatoire de l’enfant.

DISCIPLINE – MANQUEMENTS GRAVES

Les manquements aux règles de discipline, de comportement et de savoir être, sont indiqués au fur et à mesure dans le carnet de correspondance. Ces manquements répétés, visés à chaque fois des familles, donneront lieu à des sanctions dont l’importance varie avec la portée, la fréquence et la récidive de ces remarques.

Les actes de violence, la fraude et le faux sous toutes ses formes (tricheries, travaux recopiés, signatures reproduites…), l’insolence, l’indécence de la tenue, le mensonge, les insultes envers les membres de la communauté éducative et les autres usagers du collège, les absences irrégulières, les menaces, le vol, la détention d’objets interdits, la dégradation volontaire… sont des entorses graves au règlement intérieur.

De tels comportements donnent lieu à des sanctions immédiates, indépendamment des poursuites qui pourraient être engagées contre l’élève et sa famille, telles que retenues exceptionnelles, mises à pied immédiates, exclusions temporaires, etc. Ces sanctions sont décidées en concertation par l’équipe éducative. La répétition de ces « manquements graves » peut conduire à la rupture du contrat d’éducation entre la famille et le Collège, et entraîner l’exclusion définitive de l’élève en faute.

CONSEIL DE DISCIPLINE

Le conseil de discipline, composé des membres de l’équipe éducative de l’établissement, peut être convoqué à l’initiative du chef d’établissement, afin de lui apporter un éclairage sur les situations susceptibles de modifier le cours normal de la scolarité d’un enfant. Seule la présence des parents et des élèves concernés est possible lors de ces entretiens. Les sanctions prononcées lors du conseil de discipline sont l’avertissement, l’exclusion temporaire ou l’exclusion définitive. Ce conseil de discipline peut être précédé le cas échéant par un conseil de vigilance, dont l’objectif est de chercher une solution alternative aux sanctions.

ASSIDUITE DANS LE TRAVAIL

Outre sa présence régulière en classe, la première des obligations de l’élève est de présenter en temps voulu le travail personnel qui lui est demandé par l’équipe pédagogique. Il s’agit autant de la production d’écrits que de la restitution de leçons. Le travail personnel est également un temps d’apprentissage qui s’effectue en dehors du temps de classe. Le rôle de la famille est normalement d’encadrer au mieux ce temps, et au moins de permettre sa réalisation.

L’absence répétée de travail personnel constitue un obstacle à la réussite de l’enfant et place l’équipe pédagogique dans l’incapacité de poursuivre correctement les tâches d’enseignement. Ainsi, il pourra être mis fin au contrat d’éducation conclu entre le collège et la famille, s’il n’est pas possible à l’enfant d’être suivi dans ce domaine par cette dernière.

Il pourra être demandé aux élèves qui n’ont pas présenté leur travail personnel en temps voulu, ou dont la participation au cours est insuffisante, de rester dans les locaux de l’établissement après la classe pour rattraper les travaux non présentés ou les cours non pris. En ce cas, les familles seront prévenues par téléphone.

 Les familles trouveront dans le carnet de correspondance les remarques de l’équipe pédagogique qui concernent le défaut de production du travail personnel et les difficultés d’organisation. Ces remarques ne sont pas des sanctions, mais leur répétition indique un dysfonctionnement auquel il appartient à la famille de remédier avec le concours de l’équipe pédagogique.


TEMPS D’ETUDE

La salle d’étude est accessible aux élèves lorsque l’emploi du temps l’indique, lors des évaluations (devoirs surveillés) et systématiquement de 8h00 à 8h55 et de 15h50 à 16h45 pour les élèves qui le souhaitent ou ceux qui ne sont pas autorisés par leurs parents à arriver plus tard ou quitter plus tôt.

Les élèves y sont systématiquement encadrés, et peuvent solliciter une aide dans la réalisation de leur travail. Afin de permettre à tous les utilisateurs de travailler dans un climat favorable, seul le travail individuel est possible.

AIDE AUX DEVOIRS

Le collège organise une séance d’aide aux devoirs chaque jour de 16h45 à 17h25 (sauf mercredi). Ce service gratuit pour les familles a pour objectif de permettre à votre enfant de commencer son travail personnel, avec l’aide si besoin d’un adulte, qui pourra l’orienter.

Afin de gérer au mieux la présence des élèves lors de ces séances, nous vous demandons de respecter les quelques règles suivantes :

- L’inscription à l’étude se fait au début de chaque trimestre. L’équipe pédagogique peut également proposer aux familles la participation des enfants à ce temps de travail.

- Une fois les séances déterminées, nous vous demandons de ne pas modifier votre choix, sauf ponctuellement et pour des motifs recevables (il ne s’agit pas d’une garderie).

- Vous pouvez exceptionnellement autoriser votre enfant à ne pas se présenter en étude. Nous vous demandons de bien vouloir compléter le carnet de correspondance (pages dédiées en fin de carnet), qui est à faire viser avant 16h45. La participation de votre enfant aux séances pourra être revue en cas d’absences répétées, ce qui entraine des vérifications (y compris le jour même par téléphone).

- Il s’agit d’un temps de travail personnel où il est demandé aux élèves un minimum de concentration malgré la fin de journée, afin de ne pas gêner le travail des autres. Il pourra être demandé à l’élève perturbateur de quitter la séance immédiatement.

- L’équipe pédagogique peut utiliser ce temps d’étude pour demander à votre enfant d’effectuer un travail personnel qui n’a pas été présenté, ou rattraper une évaluation où il était absent. Les familles seraient alors prévenues par téléphone si cette séance de rattrapage a lieu de jour même.

CENTRE DE DOCUMENTATION ET D’INFORMATION

Un centre de documentation et d’information, animé par un professeur documentaliste, fonctionne dans l’établissement. L’accès est possible, en fonction de l’emploi du temps de cet enseignant, à partir des cours à l’initiative des professeurs, ou des séances d’étude. Dans ce dernier cas, Il ne sera autorisé soit si l’élève doit effectuer un travail de recherche demandé par un professeur et figurant sur l’agenda, soit à la condition que tous les autres travaux sont à jour.

Des ouvrages de lecture, des documents, des manuels peuvent être prêtés aux élèves sur place ou pour une durée déterminée. Il est rappelé que le retour de ces documents au CDI dans l’état où ils ont été confiés reste sous la responsabilité des familles, qui pourraient se trouver engagées financièrement en cas de perte, de dégradation ou de délai prolongé de non restitution.

Les écarts de discipline constatés durant les séances au CDI peuvent entraîner l’interdiction temporaire ou définitive de participer aux activités proposées.


L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE AU COLLEGE

Le matériel :

L’utilisation de la tenue de sport doit être réservée à l’activité sportive. Les élèves doivent se changer avant et après l’activité et non garder leurs vêtements de la journée. L’oubli du matériel nécessaire aux activités sportives sera sanctionné.

Un sac de sport contenant short, tee-shirt, survêtement, chaussettes, chaussures et serviette est exigé. Il est demandé également de prévoir deux paires de chaussures de sport : la première est utilisée pour les activités en salle (comme le précise le Règlement Intérieur Municipal) et la seconde pour toutes les autres activités.


Les dispenses :

Les demandes de dispense de plus d’une séance doivent obligatoirement faire l’objet d’un certificat médical du médecin traitant.

Une dispense de plus de trois mois fera l’objet d’une demande d’avis auprès du médecin scolaire, dont l’accord est nécessaire pour la validation de la dispense.

Les dispenses occasionnelles d’un cours doivent faire l’objet d’une demande motivée des familles et être inscrites sur le carnet de correspondance (voir grille prévue à cet effet). Merci d’éviter les courriers et les demandes en partie « correspondance » du carnet.

Dans tous les cas, l’élève dispensé sera pris en charge dans l’établissement.

Au début de chaque cours, l’enseignant décide, en fonction de l’activité prévue, de l’inaptitude de l’élève, du temps et de l’installation disponible, si l’élève est invité à participer à la séance où s’il est accueilli en étude.

La diversité des activités pratiquées (au cours parfois d’une même séance) permet en effet de s’adresser à l’élève dans sa totalité (aspects moteurs, cognitifs et conatifs) et donc de viser une formation générale qui implique une participation la plus large possible au cours. L’élève inapte peut ainsi être intégré de façon active à la séance, ce qui permet d’accéder aux connaissances liées à la pratique , de participer au projet de la classe (aide, coopération, évaluation, arbitrage, mise en place et rangement du matériel, etc.) et de réintégrer plus rapidement le cours dès la fin de son inaptitude sans qu’il y ait rupture. C’est aussi l’occasion de valider certaines compétences du socle commun.

Un aménagement de l’emploi du temps (susceptible d’autoriser l’enfant à quitter le collège), ne peut intervenir que si l’élève est immobilisé sur indication médicale ou si sa scolarité fait l’objet d’un aménagement spécifique (Projet d’Accueil Individualisé, Projet Personnalisé de Scolarisation ou encore dispense spécifique validée par le Médecin Scolaire).

La discipline en cours d’EPS :

Une attitude correcte est attendue lors des passages aux vestiaires, notamment en ce qui concerne le respect des camarades.

Il est recommandé d’éviter d’avoir avec soi des objets de valeurs durant les séances. La responsabilité de l’établissement ne pourrait se trouver engagée en cas de vol, perte ou dégradation.

L’usage des déodorants sous forme d’aérosols est interdit.

Association sportive :

La participation aux activités de l’association sportive le midi est soumise, pour les élèves demi-pensionnaires ces jours-là, à une autorisation spécifique (cf. circulaires concernant l’A.S.).

 


VIDEOSURVEILLANCE

Pour renforcer la sécurité des biens et des personnes au sein de l’établissement, un système de vidéosurveillance a été mis en œuvre. Les images collectées ne sont utilisées qu’en cas d’intrusion ou par les services de la vie scolaire. Vous pouvez exercer un droit d’accès à ces images. Merci de prendre contact pour cela avec le chef d’établissement.

PSYCHOLOGUE SCOLAIRE

L’intervention du psychologue de l’éducation attaché à l’établissement peut être sollicitée par l’équipe pédagogique ou par les familles, qui acceptent par principe les évaluations collectives (réalisées en groupe) ou un entretien individuel. L’accord des familles est demandé si une évaluation individuelle s’avère pertinente. Les familles sont associées à ces démarches dans tous les cas.

DEPOT DES SIGNATURES

Seules les personnes majeures exerçant valablement l’autorité parentale sur l’enfant peuvent signer le carnet de correspondance ainsi que tous les documents émanant de l’établissement.
Aucune autorisation téléphonique ne pourra être donnée.

 

 


Remarque :

Le règlement intérieur du Collège est revu chaque année scolaire par l’équipe pédagogique, en fonction de l’évolution de la réglementation en vigueur, adaptée à la situation de l’établissement et de son environnement.

Les élèves, principaux utilisateurs, peuvent à tout moment faire connaître leurs remarques ou leurs suggestions, par le biais de leurs délégués. Une réunion annuelle est organisée dans ce but.

Toutes les remarques pertinentes seront les bienvenues.


Mise à jour juin 2017